PARIS PLAGES AGENCE
Scénographie urbaine
USAGE - RÉVERSIBILITÉ

Créateurs de Paris Plages et de Forme Publique.
Projets urbains et actions de préfiguration, la scénographie urbaine au service de la ville et de ces espaces publics : Impulser une dynamique et fédérer les acteurs de la ville autour d’une projection d’avenir commune. Deux temporalités, celle du projet urbain et celle de son action de préfiguration, celle à long terme, qui nécessite maturation et réflexion, et celle plus immédiate qui répond au désir et à l’urgence du moment présent. Pour que chacun puisse se rêver dans un futur de la ville.
La scénographie urbaine, une méthodologie, une nouvelle façon d’aborder l’espace public et de définir la place du public dans cet espace : Action sur le terrain / Création des cartes sensibles / Création d'un récit général / Scénarii, préconisations et actions de préfiguration.

 


Longlaville, Étude et analyse de scénographie urbaine
Arles 2013, Étude pour l'aménagement des quais du Rhône
L'arrivée des vélos à Paris
La halle Freyssinet

Arles 2013, Étude pour l'aménagement des quais du Rhône
2010

Entre ouverture sur le fleuve et irrigation de la ville.
Il s’agit de créer à l’occasion de 2013, un aménagement événementiel du Rhône et de son lien à la ville qui se doit d’accompagner une politique urbaine de gestion du fleuve qui vient en rupture d’une simple politique de maîtrise du fleuve, créant ainsi de nouveaux usages et une nouvelle circulation urbaine grâce à une ouverture sur le fleuve, une ouverture réelle et symbolique. Cette ouverture et cette irrigation doivent s’inscrire dans l’histoire des rapports de la ville au Rhône et la tension qu’elle a toujours créé. Travailler sur la tension, c’est permettre aux usagers de s’approcher du fleuve, d’en tirer le maximum, tout en ayant un grand sentiment de protection. Pour cela nous proposons de mettre en scène deux symboles, la jetée et le retrait.
Une dramaturgie en six actes, lien entre ville et fleuve, de nouvelles circulations possibles.
Il s’agit, à l’aune de 2013, d’ouvrir pour les usagers arlésiens de possibles parcours urbains qui se tissent entre la ville et le fleuve. En mettant en scène et en aménageant sur le fleuve et ses abords six points forts, six actes ponctuant les deux rives, des espaces spectaculaires - des folies - et programmables qui vont générer des usages, on ouvre des circulations possibles entre la ville et son fleuve. Ces circulations sont de différentes natures, elles prennent la forme de boucles entre les deux rives et de chemins d’irrigations du fleuve au coeur de la ville.

Commanditaire : Mairie d'Arles